Aller au contenu  Aller au menu  Aller à  la recherche

logo Insa
Institut National des Sciences Appliquées

Kevin Roumier / Sébastien Dugue

Interview de Kevin Roumier et Sébastien Dugue

 

Bonjour à tous chers lecteurs et lectrices. Pour cette dernière édition de l’année 2009 de vos interviews, vous avez la chance de découvrir deux sportifs des plus talentueux, représentants du plus noble art martial: le judo. Et si leur nom ou leur visage vous dit quelque chose, c’est normal car que ce soit Kevin Roumier (président de la boum à ses heures perdues) ou Sébastien Dugue (coordinateur en chef de l’Association Sportive) ces deux-là sont des têtes connues de notre cher campus.

T.H : Première question, présentez vous rapidement : âge, sport pratiqué, année scolaire, mensurations ?


Kevin Roumier : Je m’appelle Kevin Roumier, je suis en 2ème année IC. Je fais du judo. Je fais 1m76 pour 72 kilos, mesdemoiselles vous n’aurez par contre pas la suite…


Sebastien Dugue : Je m’appelle Sébastien Dugue, je suis en 3ème année IC. Ca fait 4 ans que je suis à l’INSA (j’ai aménagé mes 1ère et 2ème années en 3 ans) et je fais aussi du judo en catégorie moins de 66 kilos. Je fais 1m73 pour 66 kilos.

T.H : À quelle fréquence vous entraînez-vous ?


K.R : En ce moment, je suis blessé et je ne peux faire que de la musculation et de la course mais sinon, je m’entraîne entre 4 et 5 fois par semaine.


S.D : Je m’entraîne entre 6 et 7 fois par semaine pour un volume horaire de 14 heures par semaine.

T.H : Quel est, à l’heure actuelle, votre palmarès sportif ?


K.R : J’ai gagné 5 titres interrégionaux, j’ai été 7ème aux championnats de France UNSS cadet. J’ai aussi, et c’est mon titre majeur, gagné le critérium pâté-choucroute, « allez la sousouze » en benjamins 2ème année (rires…)


S.D : J’ai été 9ème aux championnats de France universitaire, j’ai été aussi 9ème aux championnats de France cadets. J’ai fait plusieurs podiums à des tournois nationaux et internationaux. Par équipe, j’ai été 3ème aux championnats de France junior. Cette année, nous avons été 7ème aux championnats de France par équipe de 2ème division, et nous avons pu combattre en première division et engranger un maximum d’expérience.

T.H : Quels sont vos objectifs pour la suite ?


K.R : Cette saison, j’aimerais obtenir une place d’honneur aux championnats de France universitaire et pourquoi pas monter en première division en senior, même si c’est un peu ambitieux.


S.D : J’aimerais aussi rentrer dans les 7 premiers aux championnats de France universitaire et pouvoir combattre un jour en première division. À côté, je fais aussi du raid depuis peu de temps avec mon compère Guillaume Hecquet (l’homme de la glisse) et j’aimerai bien progresser rapidement et devenir pas trop mauvais.

T.H : Maintenant on change, puisque c’est Kévin qui va répondre aux questions sur Sébastien et vice versa. Pour commencer donnez-nous le principal atout de votre camarade dans son sport et dans la vie ?


K.R :
Les qualités de Seb…(hésitations …), les qualités…. Disons qu’il est teigneux et qu’il est… humaniste (rires…).


S.D : Kevin bouge bien et il est très rapide. Un temps, il arrivait à tenir physiquement les combats, maintenant ce n’est plus trop le cas mais il reste redoutable et très divers dans ses techniques.

T.H : Et quel est son plus gros défaut ?


K.R : Seb se regarde beaucoup sur un tatami et il admire sa musculature à longueur de combat (rires) en plus, il a l’esprit assez pris par ses occupations extérieures mais je n’en dirai pas plus.

 
S.D : Je vais rester sérieux, je pense que Kévin manque un peu de puissance en moins de 73 kilos. En plus, il préfère faire la fête que s’entraîner, et ça se sent sur le tatami (sourire…).

T.H : En quoi le statut de sportif peut aider votre collègue dans sa vie de tous les jours ?


K.R : Il essaye de pas trop en abuser, c’est quelqu'un d’assez humaniste comme on l’a déjà dit. Plus sérieusement, son statut l’aide beaucoup pour trouver des jobs ou des stages.


S.D : Le fait que Kevin fasse du sport de haut niveau lui a permis d’être élu l'homme le plus costaud de la promo. Quand il est arrivé en 1ère année, le judo est devenu un sport phare à l’INSA grâce a sa gueule d’ange. En plus de ça, si un jour, il se décide à s’entraîner, il pourra rattraper les cours facilement grâce aux tutorats.

T.H : Merci à vous deux et avant de partir, une petite phrase pour promouvoir votre sport ?


K.R : Si tu veux voir Seb Dugue torse nu, fais-toi plaisir, viens au judo !


S.D : Le judo, c’est la voie de la souplesse, c’est une forme de danse donc on est ouvert à toutes les belles danseuses...


K.R : Et aux rugbymens… (rires).



Théo pour le bureau de l'AS