Aller au contenu  Aller au menu  Aller à  la recherche

logo Insa
Institut National des Sciences Appliquées

Pierre Mauffrey / Thomas Rahier

Interview de Pierre Mauffrey et de Thomas Rahier

 

T.H : Première question, présentez-vous rapidement (âge, sport pratiqué, année scolaire et mensurations


Pierre Mauffrey : Je m’appelle Pierre Mauffrey, je fais 1m80 pour 80 kilos. Je fais du hockey sur glace depuis 13 ans et je suis en 3eme année MIC.


Thomas Rahier : Bonjour, je m’appelle Thomas Rahier, je suis en 3eme année MIC. Je fais 1m75 pour 68 kilos et je fais de la voile.

T.H : A quelle fréquence vous entraînez-vous ?


P.M : Je m’entraîne 1h30 tous les soirs sauf le jeudi et j’ai un ou deux matchs par week end.


T.R : Les entraînements de voile se font à Marseille donc ils se font essentiellement le week end et les vacances.

T.H :
Quel est à l’heure actuelle votre palmarès sportif ?


P.M : J’ai fait partie de l’équipe de France junior. J’ai été plusieurs fois quart de finaliste du championnat de France junior et une fois demi finaliste du championnat de France espoir, mais malheureusement jamais titré. Je jouais a l’époque à Epinal et je fais maintenant parti du Toulouse Blagnac Hockey Club.


T.R : J’ai été champion d’Europe et du monde en catégorie moins de 19 ans.

T.H : Quels sont vos objectifs pour la suite ?


P.M : Je reviens d’une grave blessure donc l’objectif à court terme serait de retrouver mon niveau des années précédentes et à long terme, l’objectif serait de faire monter le club de Toulouse en 1ère division (NdThéo : il est actuellement dans la 3ème division française).

 
T.R : Je viens de changer de support l’année dernière : avant je faisais du dériveur (4.20 m) et du double. Je navigue maintenant sur des plus gros bâteaux de 30 pieds (9.40m). Ca se pratique en équipe de 7 personnes et le principal objectif est le tour de France à la voile en Juin/Juillet. Une place de premier bâteau étudiant dans les 10 premiers bâteaux serait un beau résultat.

T.H : Maintenant on change puisque c’est Pierre qui va répondre aux questions sur Thomas et vice versa. Pour commencer, donnez nous le principal atout de votre camarade dans son sport et dans la vie ?


P.M : Les atouts de « La voile » car c’est comme ça qu’on l’appelle, c’est que c’est un mec super calme dans la vie, vraiment pas stressé et super travailleur. Et en général dans le sport, c’est payant. En plus c’est le seul Luxembourgeois supporter des Girondins de Bordeaux, et ca fais la différence !


T.R : Pierre, c’est un peu l’homme de la nuit, son petit nom c’est « Le démon » (rires), vous en conclurez ce que vous voulez. Sinon dans la vie il est super cool, super posé.

T.H :
Et quel est son plus gros défaut ?


P.M : Il n’est pas tout le temps très dynamique donc je pense que quand il doit falloir s’affoler sur un bateau, ça doit lui faire bizzare. Il est un peu mou du genou.

 
T.R : Ca tombe bien ya pas besoin de courir sur un bateau… Son principal défaut c’est, à mon avis, d’un peu trop aimer faire le tour du cadran dans son lit.

T.H : En quoi le statut de sportif peut aider votre collègue dans sa vie de tous les jours ?


P.M : C’est l’opportunité pour lui d’utiliser la salle de musculation et de pouvoir rattraper tous les cours qu’il pourrait rater à cause des entraînements et des compétitions.


T.R : Pour Pierre, c’est aussi l’opportunité de récupérer les cours qu’il rate et d’avoir des tutorats car avec les entraînements tard le soir, c’est difficile de se mettre à bosser.

T.H : Merci à vous deux ! Et avant de partir, une petite phrase pour promouvoir votre sport, et pour répondre à « l’important, c’est que ça glisse » des céistes ?


P.M : Sur la glace, cela glisse mieux que sur l’eau donc les céistes vous pouvez repasser et puis, le hockey c’est le sport d’équipe qui est le plus rapide au monde donc on ne s’ennuie pas.


T.R : Sur un bâteau, la petite phrase qui fait partie du quotidien c’est « Allez ça quiche !! » …



Theo